Accusation et conviction

« En effet, la tristesse qui est bonne aux yeux de Dieu produit un changement d’attitude qui conduit au salut et qu’on ne regrette pas.
La tristesse du monde, elle, produit la mort »

(2 Corinthiens 7 : 10)

On voit très nettement la différence entre accusation et conviction quand on compare la vie de Judas Iscariot avec celle de Simon Pierre. Juda s’est laissé manipuler par Satan au point de trahir Jésus pour trente pièces d’argent (Luc 22 : 3-5). Quand Judas a pris conscience de ses actes, il a été pris d’un tel remords qu’il est allé se pendre. Son suicide était-il la conséquence de l’accusation de Satan ou de la conviction de Dieu ? C’était manifestement l’accusation puisqu’il a été poussé à mettre fin à ses jours.

L’accusation mène à la mort ; la conviction mène à la repentance et à la vie.

Pierre a trahi aussi Jésus en le reniant. Tout avait, semble-t-il, commencé par l’orgueil quand les disciples ont discuté pour savoir lequel d’entre eux était le plus grand (Luc 22 : 24-30). Jésus a dit à Pierre : « Simon, Simon, fais attention, Satan vous a tous réclamés pour vous passer au crible comme le blé » (verset 31). Il est vrai que Jésus a permis à Satan de mettre Pierre à l’épreuve parce que ce dernier avait donné accès à l’ennemi par son orgueil. Mais Jésus s’est tourné vers Pierre et lui a dit : « J’ai prié pour toi, pour que ta foi ne défaille pas et quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères » (verset 32).

Pierre jura de mourir avec Jésus, mais Jésus lui dit qu’il allait le renier trois fois (versets 33 ,34) et c’est ce qui s’est passé. Paul a connu les mêmes remords que Judas. Mais les remords de Paul étaient le fruit d’une conviction qui allait le conduire à la repentance et à la restauration de sa relation avec Christ (Jean 21 : 15-17). Quand le remords vous accable et vous éloigne de Dieu, Satan vous accuse. Vous devez lui résister. Mais quand votre tristesse vous pousse à venir à Christ et à confesser votre faute, c’est l’Esprit qui vous convainc de péché. Soyez repentants.

Selon Apocalypse 12 : 10, Satan œuvre sans relâche à l’accusation des frères. Mais la bonne nouvelle c’est que Jésus intercède sans cesse pour nous comme il l’a fait pour Pierre (Hébreux 7 : 25). Nous avons un adversaire acharné, mais nous avons aussi un avocat éternel encore plus acharné qui nous défend devant le Père sur la base de notre foi en Lui (1 Jean 2 :1).

⇒ Seigneur je me réjouis que Tu sois mon défenseur devant le Père.

Neil Anderson

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s